Notre avis sur les différentes cremes de soins

Notre avis sur les différentes cremes de soins

BOUGIE EXTRA VIEILLE JEAN MARIE FARINA

Jean Marie Farina, parfumeur italien, s’installa à Cologne au début du XVIIIe siècle où il se mit à produire, dès 1708, une « eau admirable », ou Aqua mirabilis, ainsi qu'on appelait alors des eaux issues d’une distillation quelconque et aux soi-disant dons particuliers. L’eau de Farina est produite à l'aide d'un mélange d’huiles essentielles et d’alcool quasi pur. Ce principe de mélanger des huiles essentielles à de l’alcool provient directement de l’Italie, mais Farina innove en créant une eau parfumée fraîche et sa légèreté qui contrastait fortement avec les essences jusqu’alors connues, telles que l’huile de cannelle, l’huile de santal, ou encore le musc.

L'eau admirable de Farina connait d'abord un succès local, mais conquiert peu à peu les cour d'Europe. La première livraison vers Paris a lieu en 1727, mais le grand succès en France sera largement lié aux officiers de l’armée française qui, après la guerre de Succession de Pologne, popularisèrent le parfum en France sous le nom d'eau de Cologne, nom que Farina adopta alors également.

L’Eau de Cologne originale de Giovanni Maria Farina (1685-1766) devint le parfum favori de divers personnages connus tels que les rois Louis XV et XVI ainsi que de Napoléon[. Aujourd’hui, l’Eau de Cologne originale est toujours produite par la huitième génération de descendants de Jean Marie Farina à Cologne (Jean Marie Farina vis-à-vis la place Julier depuis 1709).

Contrairement à de nombreuses légendes, le parfum de Farina ne fut jamais utilisé comme médicament.
À l’époque où Farina s’installa dans la ville libre d’empire de Cologne, seuls les étrangers de confession catholique et travaillant dans les métiers de luxe étaient les bienvenus (les produits de luxe désignaient exclusivement l’or, l’argent, la soie et les parfums). Lors de l’occupation française (1794-1814) ces lois furent abolies, permettant ainsi à quiconque de s’installer dans la ville.
Cette époque marque le début des contrefaçons du parfum de Farina qui en l’espace de 80 ans proliférèrent à une vitesse impressionnante. Presque 2000 plagiats de l’Eau de Cologne de Farina furent recensés. Et c’est à cette époque que l’on vanta les prétendus bienfaits thérapeutiques du parfum. Ce phénomène est d’ailleurs relativement simple à comprendre; il y avait à l’époque tellement de fausses Eau de Cologne sur le marché que les revendeurs sentirent le besoin d’attribuer des qualités médicinales à leur parfum, de manière à élargir leur clientèle.

Eau de Cologne 4711  : Le 19 août 1803, Wilhelm Mülhens fit l’acquisition des droits du nom « Farina » qu’il obtient certes par le biais d’un Carlo Francesco Farina (Santa Maria 05.08.1755 - Düsseldorf 25.09.1830) venu d’Italie, toutefois cet homme n’était aucunement apparenté à la célèbre famille de parfumeurs créateurs de l’Eau de Cologne et établie à Cologne depuis 1709 (Farina gegenüber).

Un autre grand parfumeur a été Jean Marie Joseph Farina (1785-1864), neveu du premier, fondateur, en 1806, de la maison Jean-Marie Farina, rue St-Honoré, Paris, reprise par Roger  Gallet en 1862. Ces derniers sont détenteurs des droits sur Eau de Cologne extra vieille (alors que le produit original se nomme Original Eau de Cologne). Elle a reçu l'approbation de la commission des remèdes secrets , le 18 août 1810..

 

Depuis ce temps là Roget Gallet exploite l’Eau de Cologne de Farina et à déliner ces senteurs en Bougies vous les retrouverez sur les BOUGIE EXTRA VIEILLE JEAN MARIE FARINA sur e-parapharmacie.fr et parasend.com



18/12/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres